Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

Nathalie POSIER témoigne sur son métier de gestionnaire de paye !

Nathalie est la gestionnaire de paye du Comité Départemental Sports pour Tous du Finistère !

📌 Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Nathalie POSIER, j’ai 54 ans. Je suis née à Brest et j’y vis toujours. Je viens travailler sur la commune du Relecq-Kerhuon, qui est à 18 km de mon domicile.

📌 Quel est ton parcours scolaire/universitaire ?

J’ai fait un BAC F8 (secrétaire médicale). À l’occasion du stage obligatoire en 1ère, j’ai pu suivre durant un mois le juge pour enfants de Brest. J’ai été conquise et je suis donc rentrée à la Fac de droit de Brest après l’obtention du BAC. Je suis allée jusqu’à la licence.

📌 Quel est ton métier ? Depuis combien de temps exerces-le tu ?

Je suis gestionnaire de paye depuis six ans. Il s’agit de ma mission principale. Si les payes sont parties essentielles de mon travail aujourd’hui, d’autres tâches sont à accomplir au sein du Comité Départemental, tout aussi importantes. Le nom de mon métier est restrictif et ne reflète pas toutes les tâches qui ont trait à ma fonction, comme du juridique, du comptable, de la gestion en tout genre.

📌 Que fais-tu dans ce métier ?

J’établis les fiches de paye pour l’ensemble des salariés des clubs affiliés à Sport pour Tous dans le Finistère. Au-delà de cette mission comptable, j’établis les déclarations d’embauche auprès de l’URSSAF, les contrats de travail. Il m’incombe aussi d’établir les fins de contrat en produisant le certificat de travail, le solde de tout compte, et l’attestation pôle emploi. Tous les mois, je fais également les DSN (déclarations sociales nominatives) ce qui me permet d’établir les charges sociales pour chaque club. Au-delà de ce travail, il m’arrive d’aider à la création d’une association et parfois d’aller jusqu’à la création d’une association employeur. Je fais alors toutes les démarches, de l’envoi des statuts à la préfecture jusqu’à la création d’une association employeur sur le site de l’URSSAF. Je prends contact également avec tous les organismes sociaux qui interviennent dans l’établissement du bulletin de salaire. Dans mes rapports avec les associations, je suis aussi amenée à faire du juridique (relations salarié/employeur), de la comptabilité, de la gestion de commandes, du secrétariat…

📌 Qu’est-ce qui te plaît ?

Le contact avec les clubs est valorisant. On travaille pour eux. C’est un accompagnement des bénévoles des associations sportives. Ils sont épaulés dans les tâches administratives qui peuvent être chronophages et très techniques. On ressent dans les messages des clubs une vraie reconnaissance du travail effectué et cette impression d’utilité qui est essentielle pour poursuivre notre mission.

📌 Pourquoi faire ce métier dans ce réseau fédéral ?

Faire ce métier au sein de l’associatif a été pour moi une révélation. Etre partie prenante d’un réseau fédéral, me permet de contribuer à une mission commune, d’œuvrer dans un but commun, qui est le sport pour tous. Les personnes rencontrées sur le terrain apportent le côté échange et partage d’une tâche qui reste ardue et complexe et pour laquelle le gestionnaire de paye se sent souvent seul. C’est là tout le paradoxe de ce métier. Le travail se fait en collaboration avec les clubs (rencontres au bureau, échanges téléphoniques, mails…). Malgré tout, on a souvent le sentiment d’être seul car les décisions que nous prenons, les informations que nous distillons, sont de notre responsabilité unique, au-delà du but commun promu par notre fédération.

Un grand merci à toi Nathalie d'avoir pris le temps de témoigner, de ton implication et de ton travail au sein du réseau ! 👏

En savoir plus sur l'auteur

Marion COUPÉ